Vous êtes ici Informations / Fiches espèces / Grande faune / Mouflon

Mouflon


Nom LATIN: 
Ovis Ammon
Images
Les images qui caractérisent l'espèce
photo_espece: 
empreinte: 

Le mouflon, ancêtre du mouton domestique, est d’allure élégante, malgré un corps assez trapu. Les mâles pèsent de 35 à 50 kg et mesurent 15 à 80 centimètres au garrot. Les femelles sont plus légères : 25 à 40 kg. Chez les deux sexes existe un masque facial blanc dont l’étendue varie avec l’âge. Le pelage est court et dense à l’exception du jabot des mâles. Brun Chocolat en hiver, il s’éclaircit en été.Il vit en petits groupes familiaux de 5 à 30 individus, la femelle donne naissance de 1 à 2 petits par an au printemps.
Les premières introductions ont été réalisées par la Fédération Départementale des chasseurs en 1957 sur le massif du Carlit (origine Chambord) puis une consolidation de population réalisée dans les années 80 (origine réserve du Caroux, Espinouse). Plus récemment,en 1999, 24 mouflons repris sur le domaine de Cadarache ont été introduits sur le massif du Tres Estelles.

types_milieux
Types de milieux fréquentés

Excellent grimpeur, le mouflon est surtout présent dans les Pyrénées-Orientales,dans le massif du Carlit, du Madres, du Puigmal, du Tres Estelles, des Fenouillèdes et du Vallespir.
Animal de montagne, il affectionne les pentes herbeuses et rocheuses.
Habitat :

  • Piémont-Garrigue-Maquis
  • Dans le Vallespir mais également dans les Fenouillèdes, des populations de mouflons se développent dans des milieux de piémont et de garrigue. La première,
    limitrophe avec l’Espagne, colonise les communes d’Amélie-les-Bains, Reynès, Arles-sur-Tech et depuis peu, Céret. La seconde, limitrophe avec le département de
    l’Aude, évolue sur la Serre de Maury et de Saint-Paul de Fenouillet.
    Ces deux populations semblent être en augmentation mais sont difficiles a maîtriser car elles évoluent dans des milieux fermés.

  • Montagne-Forêt
  • Les populations du Puigmal, de la Carança et du Carlit évoluent dans des milieux de haute montagne essentiellement constitués de végétation herbacée ou arbustive. La rigueur de l’hiver est un facteur limitant obligeant les populations a se déplacer régulièrement en fonction des saisons. L’effet versant est important notamment en période d’hivernage. Les massifs du Madres et du Tres Estelles étant plus boisés, les mouflons ont tendance à utiliser ces milieux forestiers comme zone d’hivernage.

Inviter un ami

Recommander fdc66.fr à :
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.

Utilisateurs en ligne

Il y a actuellement 1 utilisateur et 5 invités en ligne.